Mon chat revient blessé

C’est une simple angoisse pour certains, un quotidien pour d’autres. Un chat qui rentre blessé à la maison, c’est la panique, c’est une somme folle d’interrogations…

Pour ceux d’entre nous qui ouvrent une porte ou une fenêtre à leur compagnon à moustaches, il y a tout d’abord l’envie de faire plaisir, de combler l’existence de notre petit protégé, de lui apporter un « plus ». Cette liberté, nous le savons, contient une grande part de mystère. Ou est-il allé aujourd’hui ? Fait-il attention aux voitures ? Aux dangers ? Tant d’interrogations qui restent sans réponses.

Inspections

Si Félix semble en forme, c’est déjà très bien, mais rien n’empêche de jeter un petit coup d’œil dans son pelage pour inspecter les éventuelles tiques, égratignures, morsures… S’il présente un bobo plus « sérieux », que vous devez l’emmener chez le vétérinaire, il y a plusieurs choses à prendre en compte. Y a-t-il une récurrence ? Votre compagnon présente des plaies similaires et cela, plusieurs fois par mois, par semaine ? Il se peut que ce dernier soit en conflit territorial avec un autre chat à l’extérieur. Si vous en avez la preuve, que vous arrivez à connaître l’autre bagarreur dans votre quartier, il est parfois utile de sonner chez vos voisins. Allez-y avec les meilleures intentions car personne ne contrôle le tempérament de son chat ni ses actions une fois passé le pas de la porte. La famille de l’autre côté de la rue pourrait bien se retrouver dans la même situation que vous ! Vous pourrez alors comprendre une plus grande partie des faits et même, si cela s’avère nécessaire, vous arranger sur les sorties en « différé » des deux chats le temps de la convalescence, vous pouvez aussi contacter un comportementaliste pour avoir des solutions adaptées de chaque côté !

Si les plaies sont dues à un élément extérieur (grillage, piège), là aussi, faites le tour du quartier, posez la question à vos voisins, vous découvrirez des choses sur les habitudes de Félix et pourrez agir en conséquence.

Les voitures

Voici la plus forte angoisse. En ville ou à la campagne, elles sont parfois fatales pour nos amis à quatre pattes. Simplement voilà, vous avez déjà décidé de le laisser sortir, vous connaissez les risques. Vous souhaitez être rassurés dans une certaine mesure ? Il est possible d’équiper votre chat d’une balise GPS dans un collier. Prenez un collier avec une sécurité, qui se détache facilement s’il est accroché quelque part, c’est très important. Vous retrouverez la balise plus tard et minet ira bien. Cet objet vous permet de retrouver votre animal mais il est très pratique dans ce cas particulier où il se ferait heurter par un véhicule. L’issue n’est pas toujours fatale, loin de là ! Pourtant, les chances de survie diminuent si votre protégé n’est pas pris rapidement en charge pour être soigné. En effet, après un accident, le chat peut se trouver en état de choc. Il va alors naturellement se retrancher dans un coin, déboussolé, traumatisé et rester prostré pendant de longues heures, parfois plus d’une journée.  C’est à ce moment-là que vous pourrez le récupérer facilement et lui fournir l’assistance nécessaire.

J’espère que ces conseils sauront vous être utiles, bonne balade aux vadrouilleurs et bon dimanche les chamoureux !

Jessica CHRIST – La Petite Griffe

Article publié dans les DNA – août 2018

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.