Votre chat et les festivités

Nous y sommes ! Ambiance de Noël, paillettes, repas copieux… Vos festivités de fin d’années seront, je vous le souhaite, des plus réjouissantes. Comment vont-elles se dérouler pour Félix ?

Vous avez invité toute votre famille pour le repas de Noël ? Votre chat, quant à lui, avait déjà bien lorgné sur les boules du sapin, ce nouveau meuble odorant et piquant lui avait apporté sa dose de nouveauté pour le mois…. Du moins, le pensait-il. C’était sans compter sur la suite de votre programme de fêtes ! Plongeons-nous un instant dans la peau d’un chat pour capter quelques bribes de sa perception des choses…

Les décorations ont nécessité un réaménagement de votre espace de vie, de son espace de vie. La table est déployée jusqu’au salon, le sapin envahit un coin entier de la pièce de vie et Félix a remarqué tous les déplacements d’objets, même les plus insignifiants. Il va réinvestir ce lieu en prenant grand soin d’y apposer la quantité nécessaire de marquages. Gratter, se frotter, s’étendre en plein milieu de la pièce… Rien ne sera laissé au hasard car si les meubles sont les mêmes, leur organisation ayant été bouleversée, il lui faudra redécouvrir son domaine. Il y a des petits objets brillants sur les tables, des rubans sur les cadeaux au pied du sapin qui s’agitent au moindre courant d’air… Toutes ces petites choses ne sont pas anodines aux yeux de votre petit prédateur domestique. Si les sources de distraction ne sont pas hors de portée, il se pourrait bien que les cadeaux soient déballés avant le réveillon !

Le grand soir est arrivé. Dans l’air, il flotte une odeur inhabituelle… Des bougies parfumées, des plats au four, le parfum des invités forment une farandole de notes olfactives qui suffisent à créer un climat inhabituel. Le bruit des couverts, de la musique, du rire de votre grande tante, toutes ces stimulations sonores sont, elles aussi, un peu hors normes. Si votre miauleur est timide, ne vous en faites pas s’il part se réfugier dans votre chambre. Laissez-le trouver son calme et ne le forcez pas à sortir, même si vos proches veulent absolument le voir. Respectez son besoin de tranquillité. Si, au contraire, il est plutôt téméraire et curieux, laissez-le aller au contact de vos convives mais restez vigilant pour les enfants, par exemple. La curiosité n’efface pas le stress naturel d’une situation si particulière. Mieux vaut ne pas l’inciter à jouer et le laisser spectateur de votre soirée de Noël.

Dans le même esprit, la soirée du nouvel an se trouve être un moment particulièrement stressant pour nos animaux. Si vous êtes chez vous, veillez bien à lui laisser la possibilité de trouver refuge dans un endroit calme, à l’abri des bruits désagréables. Soyez aussi très vigilants si vos invités entrent et sortent, ouvrent des fenêtres car votre chat pourrait sortir dans la panique.

Si vous voyez des animaux errants dans la panique, prenez une photo, envoyez-là à l’association PIRA 68. Chaque année, beaucoup de chats et de chiens fuient dans la terreur des pétards, vous ferez alors un très beau geste en faisant un signalement.

En conclusion, pour que Félix passe, comme vous, de bonnes fêtes, laissez-lui quelques rubans pour jouer, adaptez-vous à son humeur et à ses besoins, prenez du temps pour lui lorsque vous le pourrez et anticipez au maximum pour vous éviter des frayeurs (portes ouvertes, restes de repas…etc.) Passez de belles fêtes avec vos proches et vos compagnons à quatre pattes, bon dimanche les chamoureux !

 

Jessica CHRIST – La Petite Griffe

Article publié dans les DNA – décembre 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.